Laver des produits teintés naturellement – Washing naturally-dyed products

Des informations pour mes clients mais qui seront peu-être utiles à d’autres! / Some infos for my clients but may be useful for others!

J’ai beau avoir publié des conseils d’entretien sur mon site et distribué des fiches d’infos aux nouveaux clients, il me faut mettre au point certaines choses concernant le lavage des produits teintés avec des teintures naturelles (végétales ou autres comme la cochenille). La règle d’or: les teintures végétales ne sont pas faites pour être lavées avec des lessives synthétiques, qui sont spécialement formulées pour nos vêtements et linges d’aujourd’hui!

I have published on my website some instructions to wash naturally dyed products, and I give info cards to new clients, but I guess I shall once and for all write something about washing… Golden rule: natural dyes and synthethic detergents don’t mix! These detergents are designed for our modern clothes and textiles!

Faisons un peu de chimie… Que contiennent exactement vos lessives synthétiques, de grandes marques ou même « écologiques »? C’est souvent difficile d’en connaître la composition exacte (la composition exacte n’est pas mentionnée sur l’emballage, vous avez remarqué?). En plus des ingrédients principaux dont la principale fonction est de retirer les saletés du linge et l’empêcher de se redéposer, elles contiennent aussi des chélatants, qui sont des molécules piégeant les ions tels que calcium, magnésium, fer, cuivre, aluminium etc. Elles contiennent également des agents de blanchiment et des azurants optiques (qui font paraître le linge plus blanc). Sans parler des conservateurs, parfums de synthèse et autres qui en font un bien complexe cocktail chimique. Quand on fait de la teinture végétale, on fait de la chimie, la complexité des phénomènes de fixation des teintures et la diversité des molécules entrant en jeu est déjà énorme et parfois encore mal connue. Ajoutez-y une lessive bourrée d’autres molécules actives et vous êtes quasiment certain d’avoir des surprises!

Let’s do a bit of chemistry… What exactly are our washing detergents made of, those you buy at the supermarket, even the « ecological » ones? it’s often difficult to know the exact composition (it’s not written on the container, have you noticed?) Apart from the main ingredients designed to remove dirt and prevent it to re-deposit on the fabrics, modern washing detergents contain chelating agents which trap metallic ions such as calcium, magnesium, iron, copper, aluminium etc. They also contain bleaching agents and optical brighteners (making white « whiter »…). Add to that some preservatives, perfumes and other stuff and you have an incredible chemical cocktail. When you dye with natural products, the chemistry is a very complex one, the mechanisms which are involved in the binding of the dyestuff to fabric are subtle and diverse, some of them are not even fully understood. If you imagine adding to the result a detergent packed with other active molecules and you are certain to have surprises!

Personnellement, pour laver mes vêtements historiques teintés aux plantes, (et pour tout le reste d’ailleurs!), j’utilise une lessive que je fais moi-même, de manière extrêmement simple! J’ajoute environ 100g de savon de Marseille (râpé ou vendu directement en paillettes) à deux litres d’eau très chaude, je mélange jusqu’à dissolution complète et j’ajoute 15-20 gouttes d’huile essentielle (lavandin, orange ou tea-tree si vous aimez l’odeur et si vous voulez une huile essentielle désinfectante). Je transvase dans un bidon de lessive recyclé et voilà!  Le lessive va se figer, mais en agitant énergiquement le bidon avant chaque utilisation, on a une lessive liquide pas chère et efficace, et surtout douce pour les produits teintés aux plantes. Comme pour toutes les lessives, un rinçage soigneux est évidemment recommandé. Note:Pour votre linge moderne, vous pouvez ajouter du percarbonate de soude blanchissant et des cristaux de soude, comme indiqué sur cette recette.

To wash my plant-dyed reenactment clothes (and actually also for the rest of my laundry!), I use a very simple recipe! I add 100g of Marseille soap (grated or readily sold as soap flakes) to 2 liters of hot water and stir until the soap dissolves. I usually add about 15-20 drops of essential oils (lavender, orange or even tea-tree if you want a disinfectant and don’t mind the tea-tree smell). I pour the mix into a recycled detergent container and voilà! The detergent will freeze a bit but with vigorous shaking before use, you have a liquid detergent that is efficient, very cheap and perfectly suitable for plant-dyed products. Of course, like with all washing processes, a thorough rinsing is recommended. Note: for your modern fabrics, you can add some sodium percarbonate (100g) which is a bleaching agent and some sodium bicarbonate (about 30g).

Rapport efficacité/prix imbattable! Et a-t-on vraiment besoin que le linge sente les mers du sud ou la lavande synthétique? Les industriels nous ont conditionnés depuis longtemps pour que, dans nos esprits, un linge supposé propre soit un linge qui sente « le propre » mais qui sent juste très fort de manière artificielle en fait! Essayez et vous verrez qu’on se déshabitue assez vite des parfums synthétiques (ils m’agressent le nez désormais, puisque nous avons éliminé tous ces trucs de la maison, n’utilisant que des huiles essentielles…)

Unbeatable value for money result! And does one really need laundry to smell like tropical islands or synthetic lavender fields? Industrial companies have conditioned us for a long time to think that a clean laundry should « smell clean », with an odor that is strong and actually very artificial… Try it and you will see that one gets quite rapidly weaned of synthetic perfumes and odors (they are a discomfort for my nose by now, because we eliminated all that stuff from the house and use only essentiel oils…)

Il y a d’autres façons de laver de façon douce tout ce qui est teinté végétal, notamment les noix de lavage ou la cendre comme « à l’époque », mais quoi que vous fassiez, n’utilisez PAS de lessives synthétiques modernes pour le teinté naturel!! Et attention également aux changements de pH, certaines teintures y sont plus sensibles que d’autres (notamment la cochenille) et ne doivent pas être laissées à tremper trop longtemps.

There are other natural washing methods like washing nuts or ash water like in the old days, but whatever you use, NEVER use synthetic detergents for natural dyes!! And one should be careful about pH changes, some dyes are ph-sensitive (like cochineal) and shouldn’t ne left too long in the wash.

 

Remarques sur le savon de Marseille

  • Le « vrai » savon de Marseille traditionnel ne contient que 3 choses: huile d’olive (Sodium olivate), eau (Aqua) et soude (Sodium chloride, Sodium hydroxyde).
  • On utilise d’autres huiles végétales en plus de l’huile d’olive depuis assez longtemps dans la fabrication traditionnelle du savon de Marseille, notamment l’huile de coprah (Sodium palm kernelate), de coco (Sodium cocoate) ou de palme (Sodium palmate).
  • Les paillettes de savon de Marseille vendues aussi bien en grand magasin (par ex. Briochin) qu’en magasin bio sont les plus souvent à base d’huiles végétales autres que l’huile d’olive, dont l’huile de palme. Celle de la marque Briochin contient également du dioxyde de titane (CI 77891). Le savon vendu en cubes (de couleur sombre) sont souvent plus riches en huile d’olive (associée à l’huile de coprah) mais aussi plus chers que les paillettes. Personnellement, j’utilise les paillettes de la droguerie écologique, avec huiles certifiées bio, pour mon linge, autour de 8€/kg (donc si vous avez suivi depuis le début, ça me fait un bidon de 2l de lessive à environ 80 centimes…)

A vous de bien regarder les étiquettes et choisir le savon de Marseille qui vous convient le mieux avec ces quelques infos que j’espère utiles!

 

Some notes on Marseille soap

  • The « real » traditional Marseille soap contains only 3 things: olive oil (Sodium olivate), water (Aqua) and soda (Sodium chloride, Sodium hydroxyde).
  • For some time now, some other plant-based oils are added to it, for example coprah oil (Sodium palm kernelate), coconut oil (Sodium cocoate) or palm oil (Sodium palmate).
  • soap sold as flakes usually doesn’t contain any olive oil but rather palm oils or others. Soap sold as solid squares, usually of a darker color are often richer in olive oil (with some coprah most of the time) but also more expensive. Personnaly, I use flakes that I buy in the organic store (containing certified palm and coprah oils) for about 8€/kg (If you have followed from the beginning, my 2l liquid detergent therefore costs about 80 cents…)

It’s up to you to choose the Marseille soap that will best meet your needs, knowing these things.

 

Publicités
Cet article, publié dans L'Atelier de Micky, Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Laver des produits teintés naturellement – Washing naturally-dyed products

  1. Harma dit :

    No koala juice for fragrance? ;^)

    Marseille soap is the best!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.