Travail sur commande – Custom work

C’est toujours un plaisir motivant de travailler sur commande et ce mois-ci j’en avais quelques-unes, dont une demande spéciale qui m’a demandé pas mal de travail. Il s’agissait de faire une série d’échantillons de laine pour une exposition temporaire sur le tissu en Allemagne.
La laine choisie est une toile de laine épaisse, tissage mécanique mais au look vraiment très sympa issu de laine de moutons allemand, le Coburger Fuchs (au passage, c’est une merveille à filer!). La laine est écru avec quelques poils roux, qu’on voit bien sur cette image rapprochée.

It’s always a pleasure to work on custom orders and this month I had a few of them, one especially that took a lot of my time. I had to dye a series of samples for an exhibition about textiles in a German museum.
the chosen wool fabric was heavy Coburger Fuchs plain weave, industrial cloth but with a very nice look. Coburger Fuchs is a German breed (which by the way spins beautifully!), off-white with a few russet hairs, that you can clearly see in this close-up.

Il a fallu d’abord préparer les échantillons et au passage j’en ai profité pour faire le point sur mes stocks de tissus et peser/étiqueter ceux que je dois teindre pendant l’été.

The samples had to be measured and cut and I took advantage of that day to prepare, weigh and label all the fabrics I have to dye this summer.

Tout ça a du ensuite être lavé et séché.
All this had to be washed and dried.

J’ai profité de cette commande pour teinter des petits échantillons de toile de laine blanche pour moi dans les mêmes bains.

I also took advantage of this order to dye some small white wool fabric samples for myself.

Une partie des échantillons a été teintée au pastel dans trois nuances différentes pour des bleus et des verts.

A part of the samples was dyed with woad in 3 different shades for blue and green.

Mordançage des bleus avant la teinture à la gaude.
Mordanting the blues before dyeing green with weld.

Et voilà le résultat sur la laine Coburger Fuchs.
And here’s the result on the Coburger Fuchs.

Et sur la laine blanche plus légère.
And on the thinner white wool fabric.

J’ai également été chargée de réaliser un « noir » aux galles de chêne avec du fer, c’est une teinture dont l’usage a été très réglementée pendant le Moyen-Age, car la procédure attaque fortement les fibres. Ici j’ai utilisé une recette hypothétique, car je ne disposais pas de sources exactes et évidemment, je préfère faire mes noirs avec de l’indigo et de la garance, une teinture beaucoup plus douce! J’ai utilisé environ 30% de galles de chêne (issues de Quercus infectoria) et 10-12% de vitriol de fer (sulfate de fer). Ce n’est pas un vrai noir mais plutôt un gris violacé très foncé… Ne faites pas ça chez vous, on entend presque la laine crier!

I was asked to dye a « black » with oak galls and iron, a dye that has been strongly regulated during the Middle Ages because it’s rough on the fibers. Here I used a recipe based on an hypothesis, because I didn’t have precise sources for a recipe and I rather dye black using indigo and madder. I used about 30% of oak galls (from Quercus infectoria) and 10-12% of iron sulfate. It’s not a true black in my eyes, rather a very deep purplish grey… Don’t do that at home, one can almost hear the wool scream!

Il y avait également des jaunes de différentes nuances avec de la gaude, du kaki (gaude + fer) et des variations de garance et de cochenille!
Dans l’ordre de gauche à droite et de haut en bas (sur laine blanche fine): garance 100% puis deuxième et troisième bain, garance + cochenille, 25% cochenille puis bains de suite et enfin cochenille + fer.
Ma nouvelle garance semble tout donner au premier bain, les bains de suite sont plus orangés que d’habitude! Il va falloir que je fasse d’autres échantillons pour mon propre usage, ici c’était un nuancier à vocation pédagogique et pas expérimental.

There also were weld yellow in different shades as well as weld+iron khaki and some madder and cochineal variations!
From left to right and top to bottom (on light white wool): 100% madder then second a third bath, madder+cochineal, 25% cochineal then second and third bath, as well as cochineal + iron.
My new madder seems to give everything she’s got in the first dye bath, the following baths are much more orange than usual. i will have to do more samples for my own use, this was meant for educational purposes and not meant to be a real swatch experiment.

Tout ça faisait tout de même un très bel éventail de coloris!
All this made a beautiful color selection!

J’avais une autre commande pour une teinture que je n’avais jamais réalisée: la teinture au cachou de pièces de lin pour une couturière historique. Le cachou (Acacia catechu) contient beaucoup de tanins, c’est une Fabacée comme l’indigo et une plante médicinale originaire d’Asie. On l’utilise en teinture sous forme de poudre. En médecine ayurvédique, elle est notamment recommandée pour les problèmes de peau et de gencives irritées.
C’est en commençant cette teinture que je me suis aperçue que mon plus grand chaudron était fêlé et va devoir être réparé par une personne compétente… m’en passer est difficile, mais on va s’adapter! Utiliser un chaudron plus petit demande davantage de manipulations…


I had another order for a dye that I had never done before: dyeing linen pieces with Cutch (Acacia catechu) for a historical seamstress. Cutch contains a lot of tanins and is used as medicinal plant in Asia. In ayurvedic medicine, it’s recommended for example for gum and skin irritations.
It’s while starting this dye that I noticed my biggest copper pot has a leak and will going to have to be repaired by someone knowledgeable… Doing without it will be hard, but I will adapt! Using a smaller pot just means moving the fabric around much more carefully and energetically…

Il est plus difficile d’évaluer la teinte finale sur des fibres végétales que sur de la laine, mais je m’étais entendu avec ma cliente avant la teinture pour définir le rendu souhaité et j’ai utilisé une proportion qui me semblait acceptable (ici 13% de cachou, certaines recettes en préconisent 8% d’autres 30%). Le résultat est un brun rosé assez clair, satisfaisant pour ma cliente et c’est bien là l’essentiel!

It’s harder to evaluate the final shade when dyeing linen or cotton than wool, but I had discussed it with my client beforehand and used a proportion of 13% Cutch (some recipes give 8%, others up to 30% but we had to make a choice here!). the result is a light pinkish brown, good enough for my client who was satisfied with the outcome and that is what counts!

Il me reste quelques grandes pièces de tissu à teindre, mais sans mon gros chaudron, c’est difficile! de plus, la sécheresse ne s’améliore pas et je n’ai pas vraiment envie de continuer à faire du feu dans mon foyer extérieur… même en faisant très attention et avec de l’eau à proximité, une braise est vite envolée! Il va falloir faire avec mes deux réchauds à gaz et mes petits chaudrons, y compris pour commencer à teindre mes stocks/ ça va prendre davantage de temps, mais je n’ai pas prévu de partir en vacances de toute manière!

I still have a few big pieces of fabric to dye, but without my big pot it’s going to be difficult! On top of that, drought is not getting better and I don’t feel safe to use my outdoor fire pit… Even by being extra careful and having some water hose close, a piece of ember is quick to take off! I will have to work with my two gas stoves and my smaller pots, including for dyeing my stock. It’s going to take more time, but I haven’t planned any holidays anyway!

Il faut que je fasse des échantillons de diverses choses: laine, lin et soie, notamment pour ajuster mes recettes à cette nouvelle racine de garance mais pas seulement! D’autres projets sont en préparation, je vous en parlerai une autre fois!

I need to dye some samples of various things: wool, linen and silk, to adjust my recipes to this new madder batch but not only that! Other projects are being prepared, but I will talk about that another time!

Echantillons – Samples
Et encore des échantillons! – And more samples!

« C’est le propre du travail d’abréger le temps. Les jours ont des ailes de plomb pour l’homme oisif et ils s’envolent avec la rapidité de l’aigle pour celui qui travaille » Johann David Wyss

« It is the nature of work to shorten time. The days have wings of lead for the idle man and they fly away with the swiftness of the eagle for the one who works. » Johann David Wyss

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Travail sur commande – Custom work

  1. debmcclintock dit :

    Ooof that high % of iron, I can hear the cloth screaming across the ocean. I did not run my large solar indigo vat this year. Plenty of sun but we are in exceptional drought, saving the water this season.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.