Tissage aux tablettes: fin d’une pièce et début d’une autre – Tablet weaving: end of a band and start of another

J’ai terminé ma « récréation d’hiver » dont je vous avais montré des images dans cet article. Il me restait un peu de chaîne, donc j’ai commencé un petit tissage tiré du même livre!

I finished my « winter recreation » that I showed you in this article. I had some warp left, so I started a little weaving from the same book.

Mon grand métier paraissait bien vide tout d’un coup et malgré mes efforts pour résister à la tentation (j’ai pas mal de travail devant moi…), j’ai craqué et préparé une chaîne en soie tussah.
Le but est de tisser du galon pour moi, je voulais quelque chose d’assez simple, subtil et pas trop ostentatoire qui irait avec mon costume du Vème siècle, comme bordure de tunique.

My big loom looked empty and despite my efforts not to start another piece yet (because I have quite a bit of work ahead of me…), I gave in and prepared a tussah silk warp.
Aim is to weave something for myself, I wanted something simple, subtle and not too eye-catching that would go on my Vth century costume, as a tunic/dress border.


J’ai choisi de tisser des petits motifs inspirés à la fois d’un galon plus tardif de Chelles et de motifs qu’on retrouve pendant la période des migrations, le tout en technique « missed-hole » avec 2 fils par tablette.
J’ai choisi la soie tussah car c’est un type de soie peu utilisé en reconstitution antique et alto-médievale. Pourtant, il y a des sources de son utilisation (pas sous forme de galons, mais il y en a tellement peu qui ont été retrouvés malheureusement…). Les auteurs latins en parlent et il y a quelques sources archéologiques. La soie tussah ou d’autres soies sauvages sont originaire d’Inde, un chemin commercial moins lointain que la Chine, qui avait le monopole exclusif de la soie cultivée jusqu’au VIème siècle.

I chose to weave some little patterns inspired by one of the later Chelles finds and some inspired by some classical migration period finds, all in the missed-hole technique with 2 threads per tablet.
I chose tussah silk because I think it’s not used enough for antique and early medieval reenactment. There is some evidence for its use though, not as tablet-woven bands but the finds of those are scarce anyway. Roman authors write about it and there are some archeological sources as well. Tussah and other « wild » silks are mainly from India, a commercial route towards Europe much shorter than China, that had the cultivated silk monopoly until the 6th century.

Si les motifs sur 12 tablettes sont plutôt simples à tisser et donnent même l’occasion de faire un peu de « freestyle », la chaîne ainsi montée comporte quelques caractéristiques techniques qui demandent un peu de patience!
Les tablettes des bordures sont en effet montées avec 4 fils et tournent toujours dans le même sens, ce qui provoque des torsions et une grosse différence de tension entre les motifs et les bordures.

While the patterns on 12 tablets are quite simple to weave, even allowing some « free styling », the warp is tricky to maintain happy and needs a bit of attention and patience!
The border tablets are always turning in the same direction, creating strong twisting of the cords and therefore a big difference in tension between pattern part and border.

Pour remédier à ce problème, j’ai installé des émerillons de pêche sur chacune des cordes (une « corde »= 4 fils/1 tablette) des bordures.

As a remedy for this problem, I installed some fishing swivels on each border cord (1 cord=4 threads/1tablet).

Les 2×2 cordes des tablettes extérieures sont accrochées à des poids. je ne voulais pas tout mettre sur des poids, parce que ça devient vite une salade quand les poids tournent!

The exterior 2×2 tablet cords are fixed to weights, I didn’t want o have weights on all the border cords, because it can cause quite a mess when the weights are swirling!

Comme les torsions s’accumulent assez rapidement et que la soie tussah accroche un peu plus que de la soie plus lisse, il faut très régulièrement faire passer la torsion de chaque corde vers la fin de chaîne, là où les émerillons sont placés pour défaire ladite torsion.
C’est un peu fastidieux, mais nécessaire! Et puis quand on veut des trucs peu fastidieux en textile, on ne fait pas de tissages mais autre chose, comme du macramé simple, n’est-ce pas? Le tissage c’est toujours beaucoup de temps de préparation et pour garder la chaîne heureuse et efficace…

As twisting builds up quite rapidly and as tussah silk is bit fluffier than other silks, I have to regularly take the twist of each cord along the warp towards the swivels at the end of the warp, so it can be untwisted.
It’s a bit tedious but necessary! And when one wants textile work that is not tedious, one does not do weaving but something like say simple macramé, right?
Weaving takes a long time in preparation and keeping the warp happy and neat…

Voilà le galon en cours sur le tissu auquel il est destiné à être ajouté. Difficile de photographier ces couleurs, le violet du tissu est très subtil et peut paraître bleu sur les images, mais c’est bien un violet!
La soie tussah est teintée avec de la gaude pour le vert kaki, de l’indigo pour le bleu et de la cochenille pour le violet, le tout sur une soie non blanchie, celle que l’on voit sur les motifs en beige.
Vous pouvez retrouver la soie tussah à vendre sur mon site, ici.

Here’s the ongoing band with the fabric it will go with. It’s hard to catch the real colors, the fabric is a subtle purple, even if it sometimes look blue, but it’s definitely a purple!
The tussah silk is dyed with weld for the khaki green, indigo for the blue and cochineal for the purple, all dyed on unbleached silk, that you can see in the pattern.
You can find dyed tussah silk in my shop, here.

Et une autre image avec un éclairage différent. j’utilise un fil de soie beaucoup plus fin en trame et je tasse assez fort avec mon tassoir en os.

And another one with different lighting. I’m using a finer silk thread as a weft and beat quite strongly with my bone beater.

Et si vous voulez essayer de créer des motifs comme ceux-là, voici l’enfilage et un motif basique: une feuille quadrillée, deux couleurs de crayons, la logique du tissage aux tablettes en tête et c’est parti! Tout marche toujours par paires. (Diagramme réalisé avec http://bazzalisk.org/tabletweave/)

And if you want to try drawing some of these patterns yourself, here’s the starting threading and a basic figure: graph paper, pencils of two colors, with the tablet weaving logic in mind and you can start! Everything works in pairs and over two picks. (Pattern made with http://bazzalisk.org/tabletweave/)

Cet article, publié dans Article technique, L'Atelier de Micky, Tissage aux tablettes, Tissages - Mes réalisations, Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Tissage aux tablettes: fin d’une pièce et début d’une autre – Tablet weaving: end of a band and start of another

  1. Oh je l’adore ce joli petit galon en 2-trous avec ses bordures colorées et ses motifs plus discrets !

  2. Juju dit :

    Allô Micky (hihi, oui, de ce côté-ci de l’Atlantique, on dit « allô » pour se dire bonjour ! Ah, ces québécois !)!

    Ce petit mot tout simplement parce que je découvre ton bel univers créatif, plein de douceur et de prendre soin (de soi par le tissage, de l’environnement par tes teintures pour fils de tissage :-))! Alors juste merci de tous tes partages !

    Et en plus de découvrir ton petit coin d’internet, tombant en amour pour le monde du tissage (merci mon initiation au métier à pédales 😉 !) et cherchant à continuer mon initiation avec des métiers plus transportables, je découvre l’incroyable (mais vrai !) tissage aux cartes ! Je pense donc me laisser tenter par ce type de tissage qui a l’air de pouvoir laisser place à une grande créativité (contrairement à certains métiers à table ou au tissage à peigne envergeur qui semblent plus limiter en terme de création de motifs).

    Bref, ce long petit blabla, simplement pour te remercier encore ! Tu vas probablement faire une adepte de plus du tissage à cartes et de tout ce qui tourne autour 🙂

    • Bonjour et un grand merci pour ce gentil message! Je suis très heureuse de savoir que mes posts de blog fassent naître des envies, tu verras c’est très addictif le tissage aux tablettes! et ça ouvre tellement de possibilités.
      Bonnes ondes de ce côté de l’Atlantique vers toi!
      Amitiés artisanes, Micky

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.