Week-end bleu en Bretagne – A blue weekend in Britany

En ce début de mois de juillet pluvieux, je suis partie en direction de la Bretagne pour un week-end chargé mais riche en rencontres, en partage et en bonne humeur!
La préparation et le chargement de la voiture ont été un sacré challenge car j’avais deux évènements distincts! J’emmenais deux cuves d’indigo, ma tente, un petit stand de vente et de quoi faire des démonstrations de teinture historique! Heureusement, mon vieux Kangoo me permet de charger tout ça avec une bonne organisation! Tetris de voiture niveau expert!

In this rainy July, I travelled to Brittany for a busy week-end that was also filled with encounters, sharing and lots of happiness!
The preparations as well as the packing of my car were quite a challenge because I had two separate events! I took two indigo vats, my tent, a small vending stall and what I need for historical dye demonstrations. luckily, my old Kangoo takes all that with a fair bit or organisation! Car Tetris at expert level…

Comme je comptais utiliser une cuve chaux/fructose pour le samedi, j’avais préparé ma cuve-mère avant de partir! C’est une cuve que je n’utilise jamais à la maison, parce que ce n’est vraiment pas ma préférée, mais je n’ai pas perdu la main pour la préparer, c’est déjà ça!

As I wanted to use a fructose/lime vat on Saturday, I prepared the stock solution at home before leaving! It’s a type of vat that I never use at home because it’s not my favourite, but it seems I still know how to prepare it!

A la petite filature bretonne

Le samedi, c’était ateliers découverte de l’indigo à la Petite Filature Bretonne, une chouette micro-filature implantée à Plouguernével, en centre Bretagne. Elle est située sur un terrain geré par la SCI agricole et citoyenne de Kerleo, un autre chouette projet agricole, à taille humaine, bio… Bref, tout ce que j’apprécie en somme!
Le matin, nous avons monté et utilisé une cuve chaux/fructose pour teindre de la laine e t l’après-midi, c’était atelier tie-dye avec la cuve au fer sur des échantillons de coton. J’avais également emmené ma cuve en fermentation pour que les participants puissent voir et sentir les différences entre ces cuves. Chaque teinturier(e) a ses préférences en matière de cuve selon l’usage qu’elle/il en fait. Elles ont toutes leurs avantages et leurs inconvénients, donc j’aime bien en montrer plusieurs différentes lors de stages!

On Saturday, I did some indigo discovery workshop at the Petite Filature Bretonne, a great little mini-mill situated in central Brittany. It’s set on the grounds of another beautiful cooperative community-oriented organic farming project. Everything I love!
In the morning, we made and used a fructose/lime vat to dye some wool and in the afternoon, we did some tie-dye on cotton samples. I also had my fermentation vat with me so that people could see and smell the differences between these vats.
I guess every indigo dyer has his preferences regarding vats, depending on what she/he wants to do with it. they all have advantages and disadvantages, so it’s nice not to teach only one of them!

Nous avons même réussi à mettre du bleu sur un chien noir… 🙂 Et quelques participantes n’ont pas su résister à l’envie de mettre les mains dans les cuves!

We even managed to get some blue on a black dog… 🙂 And some participants didn’t resist putting their ungloved hands into the vats!

Vorgium

Le centre d’interprétation archéologique de Vorgium est situé à Carhaix et présente l’histoire de la ville antique de Carhaix. Cela faisait longtemps que nous parlions d’une intervention de démonstration et enfin, nous avons pu organiser cette journée qui se divisait en deux parties: une matinée découverte de l’indigo (ou plutôt des indigos) avec ateliers participatifs et une après-midi consacrée aux démonstrations de teinture.

The Vorgium archological centre is situated in Carhaix and shows the aspects of the town in the antiquity. We had been talking about my coming for a long time and at last we managed to organize a day! In the morning, there was a little indigo workshop with some tie and dye happening, and in the afternoon I did some dyeing demonstrations.

Pour la partie démonstration, j’avais emmené l’un de mes grands chaudrons en cuivre pour teindre de la laine avec de la gaude et bien entendu ma fidèle poterie gallo-romaine « Lucius » pour teindre avec une cuve en fermentation.

For the demonstrations, I took one of my big copper pots to dye wool with weld and of course my faithful pottery « Lucius » for a blue fermentation vat.

La cuve en fermentation est un peu fragile, mais j’ai pu la mettre au chaud pendant la nuit dans une maison… Il ne faut pas m’inviter si vous avez un nez sensible quand je me déplace avec ma cuve!

The fermentation vat is a bit fragile, but I was able to put it in a warm place during the night in a house… Don’t invite me with my vat if you have a delicate nose!!

Malgré les transports et les aléas, la cuve était en bon état lorsque je l’ai transvasée dans la poterie et réchauffée au coin du feu. Il faut dire que je l’ai bien bichonnée toute la semaine précédente. Ce genre de cuve demande une certaine abnégation, des soins réguliers et une attention particulière, et si elle a tout ça, elle vous le rend bien! Même quand on lui fait faire plus de 1000km, qu’on la déplace plusieurs fois et qu’on lui fait changer d’environnement. Bien joué, la cuve!

Despite the transportations and all the rest, the vat was in good shape when I poured it into the pottery and heated it near the fire. Well, I took special care of it the week before I must say. this type of vat needs special and regular care and attention but if it has all that, it works beautifully! Even if you make it travel over 1000km, move it around and change its environment. Good job, vat!

Ce fut un week-end très fatigant avec toute cette logistique, mais la fatigue a fait place à la joie de rencontrer de nouvelles personnes, d’en revoir d’autres, de discuter, rire et partager autour des teintures bleues! Un grand merci à La Petite Filature Bretonne et à Vorgium pour leur accueil chaleureux!
Durant ma nuit sous la tente, alors que la maison proche du site avait décidé d’organiser une fête bruyante jusqu’à une heure très avancée, j’ai également fait une découverte extraordinaire: le pain de mie remplace très avantageusement les boules Quiès… Vous voilà dans le secret! Mais ne faites pas comme moi, ne le prenez pas au quinoa!

Prenez soin de vous et à bientôt pour d’autres nouvelles, ça fermente à l’atelier et ce sera encore du bleu! 😉

It has been a tiring week-end with all this logistic, but fatigue made place to the joy of meeting new people, seeing some again, talking, laughing and sharing around blue dyes!
During my night in the tent, while the house near the site had decided to have a very noisy party till the morning, I also made an extraordinary discovery: sandwich bread makes an excellent replacement for earplugs… Now you know! Just don’t take some with quinoa in it like I did!


Take care and see you soon for other news, it is fermenting anew in the workshop and more blue is to come!

Cet article, publié dans Evènements, L'Atelier de Micky, Teintures, Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Week-end bleu en Bretagne – A blue weekend in Britany

  1. Pat dit :

    Passionnante cette escapade mouvementée !
    Et bravo,la maison ne recule devant aucun sacrifice quand il s’agit de transporter les cuves si fragiles sans dégâts.
    Dommage qu.il n’y ai pas eu la proposition d’un bon lit au calme….

    • J’avais un lit au calme, mais j’ai préféré dormir sous ma tente historique le samedi soir, je n’aime pas trop la laisser montée toute seule, le sol était détrempé et les sardines ne tenaient pas bien! 😉

  2. amarie dit :

    c’est déjà passé! j’avais noté ça ds un coin de ma tête mais je voyais ça loin! pour plus tard…peut-être! mais j’ai déjà le compte-rendu! MERCI

  3. Ping : Nouvelles fermentations bleues – New blue fermentations | L' Atelier de Micky – Teintures naturelles et Tissages aux tablettes

  4. J’adore ton Lucius, il est magnifique avec ses coulées de bleu.
    Et bien intéressée par les rayures larges obtenues apparemment avec les bâtons de glace ; je ne suis pas fana des cercles concentriques habituels qu’on obtient par nouage (peut-être parce que je les ai trop vus sur les vêtements de mes potes hippies ^^) mais j’aime beaucoup les rayures en général.

    Si jamais tu viens en Suède, chez moi on est habituées aux fermentations bizarres dans la cuisine, aux teintures aux brous de noix fermentés (qui puent bien), aux engobages de potière qui se répandent, aux poussins dans la cuisine, aux plantes qui sèchent suspendues au plafond… bref, une cuve ne serait que bienvenue, même avec ses petites éructations et odeurs 😉

    Ces dernières années je me suis mise à apprécier les odeurs d’une nouvelle manière. Pas juste « ca sent bon » VS « ca pue », mais plutôt ce qu’une odeur veut dire, ce qu’elle apporte avec elle, qu’elle me soit agréable ou non. Ca m’a frappée avec l’odeur dans l’atelier du mécano qui réparait mon van : je n’aime généralement pas les odeurs d’huile de moteur et compagnie, mais là vu qu’il s’agissait de faire durer des machines, de les réparer, et l’une d’entre elles étant ma future maison… elles ont pris une autre dimension. L’odeur d’essence ou d’huile sont devenues celles de ma liberté, avec toute leur complexité et les problèmes environnementaux qu’elles référencent. Une odeur est vaste, riche, complexe, un peu comme une personne en fait 😉

    • C’est vrai ce que tu dis sur les odeurs!
      Depuis quelques temps, j’ai presque la nausée quand je croise quelqu’un qui a mis trop de parfum ou qu’il y a une odeur de parfum synthétique, je ne supporte plus du tout! 😦 L’odeur des cuves d’indigo à réducteur chimique (que je suis encore obligée d’utiliser pour certaines choses), me rendent presque malade aussi… Par contre les bonnes fermentations, même un peu violentes, aucun souci!
      Les odeurs en général sont un puissant révélateur de souvenirs aussi, le cerveau y réagit instantanément!

      • Je te rejoins complètement à propos des parfums synthétiques, j’y suis hyper sensible aussi, je ne supporte presque plus rien. Par contre les odeur des animaux de la ferme où je bosse, des fermentations dans la cuisine, du bois, des os, des terres, des feux, de la transpiration même (tant que pas rance et « pas lavée » ^^) ne me gênent pas ou peu.

  5. Pat dit :

    Un post intéressant ce dimanche matin sur les teintures aux siècles passés : «OUVRAGES DE DAMES »Très beau blog animé par Sylvaine.
    Peut-être le connaissez-vous ?
    Bon dimanche !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.