« Anniversaires » et Ikigaï – « Birthdays » and Ikigaï

Cela va faire 12 ans cette année que j’ai découvert le tissage aux tablettes. Dans la foulée, j’ai commencé à teindre parce que je ne trouvais pas les fils teintés naturellement dont j’avais besoin… C’est un temps qui me semble long mais qui est court en artisanat, tant il y a de choses à apprendre.
Il y a 8 ans jour pour jour, j’apprenais que le poste à temps partiel que j’occupais dans un collège allait être supprimé et je décidais de sauter le pas et me lancer dans le métier d’artisane textile à temps plein! 8 ans durant lesquels j’ai du apprendre, apprendre beaucoup, aussi bien en tant qu’artisane mais aussi en tant que professionnelle de la vente et du service.


12 years ago, I discovered tablet weaving and, because I didn’t find the naturally dyed threads I needed for it, I quickly learned natural dyeing… It feels like a long time ago, but it’s not a long time in crafts, there are so many things to learn.
8 years ago this exact day, I was told that my part-time position in the school I was working wouldn’t be renewed and therefore I jumped into being a full-time textile crafter! 8 years during which I had to learn a lot, in my craft as well as being a vendor and a service provider.

Quand j’étais plus jeune, je voulais le plus souvent être la meilleure, vous savez le genre de personne un peu mauvaise perdante et qui stresse à l’idée de se faire dépasser dans une course… L’artisanat textile, que j’ai découvert sur le tard sans y avoir jamais vraiment touché, à part le petit métier à tisser d’enfant et les bracelets brésiliens, m’a appris des choses vraiment très importantes.
Ce n’est pas d’être le meilleur qui compte, mais d’être meilleur que soi-même. Se comparer aux autres n’a aucun sens si on ne travaille pas, chaque jour, à élargir ses compétences, ses connaissances et son savoir-faire. Pas pour dépasser les autres, mais se dépasser sois-même… L’artisanat m’a aussi appris la patience et l’humilité, deux choses dont je manquais sans aucun doute un peu! Je remercie chaque jour la vie de m’avoir montré cette voie qui est devenue à présent mon métier, avec ses hauts et ses bas, ses réussites et ses échecs.

When I was younger, most of the time I wanted to be the best, you know the kind of person who hates losing and who stresses if she’s not ahead in a race… Textile crafts, that I discovered later in life apart from the kid’s loom or friendship bracelet knotting, have taught me some really important things.
It’s not being the best that counts, it’s being better than yourself. To compare oneself with others doesn’t make any sense if you don’t work, every day, to broaden your competences, knowledge and know-how. Not to get ahead of others but to get ahead of yourself… Craft also taught me patience and humility, tow things I was lacking a bit! I thank life everyday for showing me this path which became my job, with its ups and downs, its successes and failures.

Je voulais partager avec vous un concept qui m’a aidé dans ma vie professionnelle: l’ikigaï. Apparemment originaire de la province d’Okinawa et signifiant quelque chose comme « raison d’être », le concept a été mis à la sauce occidentale comme « méthode » et bien que je ne sois pas très adepte des méthodes de développement personnel toutes faites, je trouve que cette façon de présenter les choses a le mérite de se faire poser les bonnes questions!
Je pense tout particulièrement à ceux et celles qui se lancent dans un métier passion en indépendant, une entreprise difficile, très difficile même… Car qui dit passion dit émotion, l’échec ou la stagnation d’un projet est donc vécue de façon très douloureuse, une douleur très personnelle.
Il y a pourtant des moments lorsque l’on choisit cette voie, où il est nécessaire, vital même, de se remettre en question et/ou d’orienter son projet autrement. Même si une entreprise individuelle exige beaucoup de travail et parfois de sacrifices, s’épuiser à la tâche pour ne pas être rentable n’est pas une option à long terme! Et « rentabilité » n’est pas un gros mot, même (surtout?) dans une passion devenue métier , elle apporte au contraire la sérénité qu’il faut pour faire grandir son projet en ayant les idées claires et sans pression excessive.

I would like to share with you a concept that helped me on my professional path: the ikigaï. Supposedly originating from Okinawa, Japan, this concept has been remodeled for westerners as a « method ». I’m not a big fan of all these ready-made personal development methods, but this way of presenting things is well done and makes you ask some right questions! I particularly think of those who chose a passion as an occupation, a difficult enterprise, very difficult… Passion means emotion so any failures or stagnation of a project is often very painful, very personally so. There are moments in this kind of path where it’s important, crucial even, to be able to put oneself in question and/or re-orient one’s project. Even if a one-person company demands a lot of work and sometimes sacrifices, exhausting oneself is not a long-term viable option! Profitability is not a swearword even (especially?) in a passion becoming a job. It brings more serenity, necessary to make our project grow while having a clear mind and without excessive pressure.

« Trouver son ikigaï » est un cadeau merveilleux! Mais attention, ça ne veut pas dire que la vie n’est faite que de fleurs et de papillons sous un ciel toujours bleu, il y a et il y aura toujours des moments difficiles, des doutes et des échecs, mais sur une base plus solide, plus stable, qui permet de rebondir plus facilement…

« Finding one’s ikigaï » is a wonderful gift! But this doesn’t mean that life is filled with flowers and butterflies under a blue sky, there are and will always be difficult moments, doubts and failures, but on a more solid and stable base, allowing you to bounce back more easily...

Je commence une période de production, après quelques escapades professionnelles hors de mon antre qui m’ont fait du bien et quelques jours de tête à tête avec mes cuves d’indigo! Les écheveaux sont presque tous faits, les listes de mordançages et de teintures à faire sont prêtes! L’été s’installe et avec lui cette énergie parfois un peu trop intense… Mais je profite du beau temps autant que possible.

I’m starting a period of production, after some professional escapades away from my burrow that were good for me and some days working with my indigo vats! Skeins are almost all wound and tied, lists of mordanting and dyes are ready! Summer is settling in and with it this sometimes too intense energy… But I take advantage of the good weather as much as I can.

Je voudrais vous remercier du fond du cœur, vous qui me suivez et m’encouragez depuis 8 ans ou davantage! Je vous remercie aussi vous les clients fidèles qui me permettez de vivre de mon artisanat. C’est pour vous que je travaille souvent dur pour que la qualité de mes produits soit à la hauteur de vos attentes. Voir ou imaginer votre bonheur à recevoir et à travailler avec les produits qui sortent de mes cuves et chaudrons est une grande motivation et un immense plaisir pour moi!
Et à ceux qui ont choisi la voie de l’artisanat passion et qui ont des difficultés, je voudrais leur dire que je sais ce qu’ils ressentent, car je l’ai vécu à mes débuts! Il faut de la patience, beaucoup de patience, une petite entreprise ne se construit pas en un an ou même deux… Il faut sans cesse, au début, tester et faire des choix, on échoue parfois (ou souvent) mais on apprend, on grandit… Il faut travailler chaque jour à devenir meilleur que soi-même dans tous les domaines de son métier et surtout, surtout être à l’écoute de ses clients, de leurs besoins et de leurs attentes. Moi ça m’a pris plus de 4 ans pour « gagner ma vie » avec mon artisanat… Et je gagne uns salaire que beaucoup jugeraient ridicule, mais qui me suffit pour le style de vie que j’ai choisi, c’est ça le plus important. On ne travaille pas que pour soi et pour remplir son frigo dans ces domaines, on travaille aussi pour que client soit heureux de recevoir sa commande!
C’est la beauté du travail d’artisan que de pouvoir rendre des gens heureux grâce à son travail et cela vous rend heureux en retour. Cette joie et la liberté du travail individuel valent bien quelques efforts et quelques sacrifices je trouve.
Prenez soin de vous et je vous souhaite de trouver votre ikigaï, si ce n’est pas déjà fait!

I would like to thank from the bottom of my heart those of you who have been following and encouraging me in these 8 years or even longer! I also thank my faithful clients who allow me to make a living out of my craft. It’s for you that I work hard so the quality standards of my products are up to ypour expectations. To see or imagine your joy upon receiving and using what comes out my vats and pots is a great motivation and a huge pleasure for me!
And to those who chose the path of crafts and are struggling, I would like to say that I feel what you go through, been there myself when I started! You need patience, a lot of it, a small craft business is not built in a year, or two years… You have to test things and make decisions, you will fail sometimes (or often) but you learn, you grow… You have to work every day to become better than yourself in every aspect of your work and most of all, listen to your customer’s needs and demands. It took me over 4 years to « make a living » out of my craft! I have an income that a lot of people would find ridiculously low, but it’s enough for the life I chose to have and that is what counts… You don’t work only for you or to fill your fridge in our line of work, you also work for people being happy to recevice their orders!

That’s the beauty of being a craftsperson, you can make people happy with your work and it makes you happy in return. This happiness and the freedom of the job are well worth the efforts and sacrifices I guess.
Take care and I wish you to be able to find your own ikigaï if you haven’t already!


Cet article a été publié dans L'Atelier de Micky, Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « Anniversaires » et Ikigaï – « Birthdays » and Ikigaï

  1. O. IGNACE dit :

    Heureux anniversaireS. Tes publications et plus particulièremenet celle-ci me font toujours beaucoup de bien. Je te souhaite de pouvoir continuer dans ce que tu aimes, de progresser comme tu le souhaites. Très amicalement, Odette

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.