Travaux de février et premier marché – February works and first market

Après les pluies incessantes de janvier, nous avons eu beaucoup de neige puis du gel en février… Tout ça ne facilite pas la vie de teinturière, mais il me fallait refaire du stock pour le premier marché de la saison, le salon médiéval et fantastique de Normannia à Rouen, auquel j’avais déjà participé l’année dernière.

After much rain in January, we had some snow and frost in February… Nothing to make a dyer’s life easy, but I had to re-stock for the first market of the season, the medieval and fantasy market Normannia in Rouen, which I had already attended last year.

Voici quelques images des dernières teintures – Here are a few pictures of the last dyes

De la neige sur l’indigo, c’est très joli, mais je n’aime pas teinter de l’indigo quand il fait trop froid. Les teintures ainsi que les temps de repos/oxydation entre deux bains sont toujours faits au chaud, la laine n’aime pas les changements brusques de températures. Je la sors dehors à égoutter seulement à la fin de la teinture ou après rinçage final.

Snow on indigo is beautiful, but I don’t like to dye with it when it’s too cold. I always do the dyeing and the resting/oxydising between dips in a warm place, because wool doesn’t like violent temperature changes. The skeins are left to drip outside only after the final stages of dyeing and rinsing.

Heureusement le soleil est revenu de temps à autre! Fortunately, the sun came back from time to time!

Et le vent associé à un temps sec m’a même permis de faire sécher un peu dehors! And the wind combined with dry weather even allowed me to dry a bit outside!

Et voici des images du salon Normannia! L’année dernière j’étais idéalement placée sous une verrière et la lumière du jour mettait bien mes couleurs en valeur. Cette fois, moins de chance, pas de lumière du jour et un éclairage placé très haut… Dommage!

And here are a few pictures of the Normannia market. Last year, my stall was ideally placed underneath a glass roof and the natural light was great to make my colors shine. This time, no luck, the hall was artificially lit and the lights were high on the ceiling. What a pity!

En 2017 sous la verrière, ça donnait ça, quelle différence!  L’éclairage artificiel n’est vraiment pas idéal pour les teintures végétales…  Last year, under natural light, it was more like this, what a difference! Artificial light is really not the right thing for natural dyes.

L’année dernière, j’avais entendu pas mal de personnes se plaindre du peu de place laissé aux stands « historiques » au détriment du fantastique et de quelques stands carrément inclassables… Ces mêmes personnes auraient sans doute été agréablement surprises par cette nouvelle édition de Normannia. 2018 a vu le nombre d’exposants doubler je crois et l’espace d’exposition a été agrandi également, avec beaucoup de stands de grande qualité, que ce soit au niveau historique, fantastique ou steampunk. La fréquentation était très importante, avec pas mal de « promeneurs » qui découvraient beaucoup de choses. Il y avait également des animations par des troupes professionnelles. Encore des détails à améliorer mais je tiens à saluer et à remercier les organisateurs qui se sont démenés avec passion pour faire de ce salon une réussite.

Pour ma part, une date de premier salon en février est une gageure, car en hiver les conditions de teinture ne sont pas toujours simples, mais c’est une question d’organisation finalement! Maintenant il me retourner à mes cuves pour la prochaine date, la fête de la laine en région parisienne, mi-mars (Oh mon Dieu, il reste moins de 2 semaines!). Et je dois commencer sérieusement à préparer le marché de l’histoire de Compiègne d’avril! Pfff… si seulement je n’avais pas attrapé un méchant microbe au marché qui me met à genoux/au fond de mon lit depuis plusieurs jours… Je crois que dorénavant, je vais décréter que je ne fais plus de bises à personnes en hiver pendant les marchés! 🙂

For me, a first market in february is a bit of a challenge because dyeing in winter is not always easy, but it’s a matter of getting organized! Now I have to get back to my dyebaths for the next event, a wool festival in Paris in mid-march (OMG, only less than 2 weeks left!). And I also have to start preparing the april historical market in Compiègne. Ufff… If only I hadn’t caught a bad bug at the market that has put me on my knees/in my bed for days now. I guess I will refuse from now to support the french habit of « faire la bise »/kisses on the cheek on winter markets! 🙂

Publicités
Cet article, publié dans Evènements, L'Atelier de Micky, Teintures, Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Travaux de février et premier marché – February works and first market

  1. parnety valerie dit :

    bonjour,
    quel magnifique stand ! quel dommage que je sois si loin ou que vous soyez si loin !
    tisane thym romarin eucalytus un petit jus de citron le cocktail parfait pour lutter contre ces méchants virus, étant assistante maternelle les microbes je connais bien !
    a très bientôt peut-etre
    Valérie

  2. Mamieyane dit :

    Voici une nouvelle saison qui semble bien débuter. Même sans un bon éclairage, ton stand à l’air très attirant, pour moi. C’est joli toutes ces couleurs d’echeveaux qui sèchent dehors. Dommage pour le microbe, j’espère que tu es bien rétablie pour le prochain marché. Bon courage et Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.