Patience et maîtrise de soie – Patience and silk

J’ai démarré le mois de janvier en recommençant mes teintures histoire de renouveler mon stock et le mois de février s’annonce chargé en teintures également. La météo exécrable a été un problème car rien ne sèche rapidement tellement il y a d’humidité… Mais aujourd’hui on oublie la météo et on parle de soie!

In january I started dyeing again to re-stock my shop and stall and february will be busy as well. The weather has been awful which was a bit of a problem because nothing would dry quickly, the air being so humid… But let’s not talk about the weather, let’s talk about silk! (there is a little joke in the french title, because in french « soie » means silk and « soi » that you pronounce exactly the same way means « self » or « yourself »…)

J’avais commencé au printemps dernier à teindre la merveilleuse soie ovale française de Au Ver à soie mais les autres teintures prennent souvent le dessus. Du coup, j’ai pris du retard dans ce que je voulais faire. Il m’a également fallu faire des petits essais afin de déterminer la recette exacte pour chaque couleur…

I had started to dye the beautiful french tram silk from Au ver à Soie last Spring, but other works have been taking too much time and I didn’t dye everything I wanted. I also had to dye small scale to determine which exact recipe I would use for each color…

Cette soie est très délicate à teindre… Je dois d’abord la mettre en écheveaux de 200 ou 400m, puis la teindre dans des petits contenants (généralement des béchers en verre pour la garder à l’oeil quand je dois remuer le bain!). Elle est extrêmement glissante et a une fâcheuse tendance à s’emmêler, ce qu’on évite par une mise en écheveaux soignée et beaucoup de délicatesse à toutes les étapes! Une vraie mise à l’épreuve de la patience, vous pouvez me croire! Mais je dois avouer que travailler cette soie a aussi quelque chose de méditatif, la concentration doit être associée à une certaine détente pour ne pas faire de gestes brusques ou vouloir aller trop vite!

This silk is very delicate… I first have to wind it into small skeins, generally 200 or 400m in length, then dyeing it in small vessel (I like to use glass beakers for that, so I can keep an eye on it when I have to stir the bath!). It’s very slippery and has a tendency to get tangled, which you can avoid by a careful way of winding and a lot of gentleness during all the stages of the process! Something to put your patience to the test believe me! But I like working with that silk, it’s like a meditation in a way, you have to be « high in, low out », a lot of concentration coupled with gentleness to avoid any false movements or wanting to go too fast!

Une fois la soie teintée, commence le travail assez fastidieux de mise en bobines… Comme je n’ai pas de canetière, je me sers de mon rouet, ce qui marche très bien! J’ai trouvé l’autre jour un tout petit écheveaudoir, qui me permet donc de facilement travailler mes petits écheveaux pour mes petites bobines… Je me sens comme dans une maison de poupée! 🙂

Once the silk is dyed, the tedious work of winding it onto wooden spools starts… As I don’t have a bobbin winder, my castle spinning wheel serves as a substitute and it works like a charm! I alos found a very small skein winder the other day, which is great for my little skeins to be wound onto my little spools… I feel like in a doll house! 🙂

Je trouve ces petites bobines très mignonnes! On dirait des bonbons…

I find these little bobbins extra cute! They look like candy…

La question que vous allez peut-être me poser, c’est « mais qu’est-ce qu’on peut faire avec cette soie? » Pour un usage historique, elle peut servir en tissage aux tablettes broché (en remplacement d’un fil métallique) ou en broderie. J’avais écrit un article sur le sujet en 2015, vous pouvez le consulter ici.

The question you might want to ask is « what can you do with this silk? » In a historical context, it can be used for tablet weaving brocade or embroidery. I already had written an article about that in 2015, you can see it here.

Un exemple d’usage: broché de soie floche teintée galles + fer sur soie 60/2 teintée écorces de bourdaine (motif espagnol XIIIème siècle)
An example: oak galls+iron dyed tram silk brocade on buckthorn alder bark dyed 60/2 silk (spanish pattern from the XIIIth century)

Un autre exemple brodé: aumônière vue l’automne dernier dans une exposition du Musée Schnütgen à Cologne. C’est une aumoniere du XIVeme siècle. Pour ce genre de pièces, la soie floche ou filament était sans doute très utilisée.

Another example of silk use in embroidery: a pouch I photographed last fall in the Schnütgen museum in Köln. It’s XIVth century. For this kind of embroidery, tram or filament silk is probably often used.

J’ignore si on peut l’utiliser pour faire des filets médiévaux noués, si quelqu’un a la réponse je veux bien! Il est souvent frustrant de voir des pièces archéologiques « en soie » mais de ne pas savoir quel type de soie était utilisé! La soie « filament » comme celle-ci n’a rien à voir avec la soie schappe (filée à partir des déchets issus du processus de dévidage) ou la soie retordue.

I don’t know if this type of silk can be used in medieval hairnets, if somebody knows, I would love to hear it! it’s often frustrating to see some archeological finds labelled as  made of « silk » without knowing the exact type of silk used! Filament or reeled silk like this one has nothing in common with schappe silk (spun from the reeling process waste) or twisted silk.

 

J’ai choisi de la proposer en bobines de 25m, mais comme tous mes produits, je peux bien entendu réaliser sur commande des quantités et des conditionnements différents!

I chose to make 25m bobbins for this silk but as for all my products, I can of course custom dye different quantities!

Publicités
Cet article, publié dans L'Atelier de Micky, Teintures, Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Patience et maîtrise de soie – Patience and silk

  1. Mamieyane dit :

    Bonsoir Micky

    Encore du joli travail. Travaillant quelques fois la soie pour la dentelle aux fuseaux je peux confirmer que cela n’est pas du plus facile.
    Bravo pour ta persévérance. Au plaisir de te lire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s