Vieilles noix et un peu de tie and dye – Old nuts and a bit of tie and dye

J’avais gardé des brous de noix de septembre dernier. Comme mon congélateur n’est pas assez grand, j’ai simplement recouvert les brous frais d’eau de pluie, m’en suis servie pour des teintures à froid et gardé ensuite le tout dans un bac fermé. Après 8 mois, je m’en suis servie pour teindre.

I had kept some walnut husks from last september. As I don’t have a freezer that is big enough, I simply soaked the fresh green husks in rainwater, used it for cold dyes and kept it in an airtight container. After 8 months, I used it again for dyeing.

Brous de noix 8 mois

Brous de noix 8 mois – Walnut husks, 8 months old

Une pellicule de quelques millimètres s’était formée en surface, avec de la moisissure, mais en-dessous, tout était en parfait état. Évidemment l’odeur est quelque peu forte, mais pas insupportable!

A few millimeters of moldy stuff was on the surface, but the rest was in perfect condition. Of course, the smell is somewhat strong, but not that bad!

J’ai réchauffé un peu le mélange et ensuite trituré les brous avant de filtrer et teindre à chaud. Voici le résultat après séchage/oxydation et rinçage sur laine 3 et 4 brins.

I heated up the bath and mashed the husks before filtering and dyeing in a warm dyebath. Here’s the result on 3 and 4-ply wool after drying/oxidation and rinsing.

Et voilà de la laine fine, de la laine mérinos (au centre) et du mérinos et soie en train de sécher (le résultat final sera plus clair).

And here’s some thin wool, merino wool (center) and merino-silk drying. The final color will be lighter.

Bien entendu, on peut aussi faire sécher les brous si on n’utilise pas tout à la récolte, mais je trouve que les marrons faits avec des brous secs sont un peu moins beaux, sans doute parce qu’en séchant, ils s’oxydent et il doit y avoir une chimie fine qu’on perd… A la manufacture des Gobelins, les brous de noix étaient gardés plusieurs années dans des tonneaux avec de l’eau d’ailleurs pour des teintures grand teint…

Of course, you can dry fresh walnut husks if you don’t use them all after gathering, but I find that the browns dyed with dried husks are less appealling, maybe because the dryeing process also causes oxidation. There must be some fine chemistry that gets lost… And by the way, the famous Gobelins manufacture also kept walnut husks in casks, covered with water for years to obtain a brown very lightfast dye…

 

Pendant que je surveillais ma cuve de vieilles noix, je me suis amusée avec du tie and dye sur un sympathique tissu laine et soie. J’avais déjà fait un essai d’indigo sur une pièce et je voulais tester comment il se comportait avec cette technique. Et bien c’est sympa je trouve! Il me reste une dernière pièce de ce tissu à teindre, je tâcherais de mieux organiser mes nœuds! 😉

While I was watching my old nut bath, I entertained myself with some tie and dye on a nice wool and silk fabric. I had already tested that fabric with plain indigo dye, but I wanted to test how it would react with tie and dye. Well, it’s rather nice, I think! I still have another piece to dye: I will try to get my ties more organised for the next one! 😉

Tie and dye à la sortie du bain – Tie and dye just out of the vat

 

En train de sécher – Drying

 

Sec! Dry!

 

Detail

 

 

Publicités

~ par mickyschoelzke sur mai 30, 2015.

Une Réponse to “Vieilles noix et un peu de tie and dye – Old nuts and a bit of tie and dye”

  1. Magnifiques, tes résultats! j’admire, et je ne m’interdis pas de copier…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s