Des nouvelles du jardin

En automne dernier, j’avais commencé à agrandir mes possibilités de culture de tinctoriales, et j’avais réalisé deux débuts de buttes. Le plan initial était d’y semer de la persicaire à indigo, mais un épisode de sécheresse et mon chat qui a pris cette butte pour un terrain de sieste a eu raison de mes graines… 😦 Je les fais donc pousser en godets pour le moment… J’ai également vu quelques erreurs de conception dans la butte… mais on apprend en faisant les choses!

Entre temps, deux buttes plus grandes (4m de long environ) ont fait leur apparition, pour y semer le pastel de l’année prochaine. Le pastel est très gourmand en azote, la butte « fraîche » très chargée en tontes et herbes coupées sera parfaite pour lui. A côté se déroule un essai de culture de pommes de terre sur herbe (il n’y a pas que les couleurs auxquelles il faut penser!)

Pendant ce temps là, les tinctoriales poussent bien. j’espère quelques bonnes récoltes de pastel cette année…

Garance

Garance

Pastel en carré surélevé enrichi en azote

Pastel en carré surélevé enrichi en azote

Pastel qui fait ses graines et boutons de camomille

Pastel qui fait ses graines et boutons de camomille

 

Et j’en profite pour vous montrer d’autres images de la faune… Il y a beaucoup de monde dans mon jardin, c’est bien!

Punaise sur tanaisie

Punaise sur tanaisie

IMG_3455

Sur fleurs de Pastel

IMG_3458

Sur fleurs de Pastel

 

 

Et bien au chaud poussent 2 minuscules plants d’indigo tropical, issus de graines, dont un sauvé in extremis d’une attaque de pucerons… Évidemment, je n’espère pas une récolte, c’est juste pour le plaisir! 😉

Indigofera tinctoria

Indigofera tinctoria

Publicités
Cet article a été publié dans Plantes tinctoriales. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Des nouvelles du jardin

  1. cochet dit :

    c’est un jardin extraordinaire…hâte de voir les récoltes!

  2. Marie dit :

    Elles sont belles ces petites plantes dont on ne soupçonne pas les grandes qualités… Félicitations pour votre engagement.

  3. Bernard dit :

    Bonjour Micky,
    je viens de faire un petit travail d’impression « aux végétaux » avec ma classe de maternelle : une technique qui consiste à marteler un carré de tissu en coton blanc sur une feuille verte. Petit à petit le coton s’imprègne de la forme de la feuille, dont la structure apparaît alors.
    Mon « intervenant nature » me conseille de fixer la teinte obtenue à l’aide de sulfate de fer. As-tu des précisions à m’apporter (dosage, température, durée, rinçage…) ou une autre technique de fixation (je crois qu’on dit « mordage » c’est ça ?)
    Bernard

    • Bonjour Bernard!
      c’est chouette de faire ça avec les enfants, généralement, ils adorent! 😉 Oui, tu peux fixer avec du sulfate de fer, mais ça va modifier les couleurs: côté dosage, très peu suffit dans un peu d’eau tiède et bien rincer ensuite (le fer rend souvent les tissus un peu rêches). Tu peux aussi utiliser de l’acétate de fer, très facile à faire (fer rouillé quelques jours/semaines dans de l’eau vinaigrée).
      Il y a malheureusement pas mal de végétaux qui ne vont pas tenir éternellement sur du coton, sans mordançage préalable (et là il y a plein de techniques, mais si tu cherches « mordançage coton » dans un moteur de recherche, tu vas en trouver! 😉
      Amitiés,
      Micky

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s