Nouvelle vie pour vieilles fringues

Alors que je triais des vêtements lors de mon ménage de printemps, je suis tombée sur quelques fringues blanches qui avaient un peu jauni. Après essayage, j’ai décidé d’en garder quelques-unes pour les teindre à l’indigo, histoire de pouvoir les remettre un jour!

La difficulté, quand on teint des vêtements, c’est d’obtenir une teinte régulière. Dans la cuve d’indigo, des plis ont tendance à se former au niveau des manches par exemple et les coutures ne prennent pas toujours régulièrement la teinture. On a beau triturer, parfois, ça ne marche pas! D’un autre côté, un aspect joliment irrégulier peut être très joli pour un vêtement qui a vocation d’être porté dans un esprit un peu « bohème »…

Cinq vêtements sont donc passés à la cuve, que j’ai volontairement préparée assez concentrée. Il y avait deux tuniques en coton froissé léger (une de chez Zara, une autre achetée sur un marché), une chemise en lin léger avec des boutons en nacre (marque Monsoon), une tunique en coton léger achetée dans un magasin pas cher et une très belle tunique  en lin de chez Somewhere que j’avais déjà tenté de teindre avec des teintures chimiques et qui était devenue d’un marron extrêmement laid!

Voilà quelques images prises pendant les teintures:

L’oxydation:

DSCF9083

DSCF9086

Sans-titre-1

DSCF9093

J’avais fait un peu de tie and dye sur l’un des hauts avec des billes :

DSCF9128

Les résultats? et bien je dirais pas si mal, même si ma chemise Monsoon est sortie très tachée… mais ça se voyait déjà à l’oxydation… je vais essayer de la retremper un de ces jours!

DSCF9151

Ah ben, c’est un style… 😀

Les deux tuniques en coton froissé et fin ne sont pas mal du tout par contre.

Sans-titre-1a

Une chemise en coton a pris une belle couleur, mais il y a quelques taches, surtout au niveau des manches.

DSCF9152

La tunique en lin n’est pas trop mal non plus. Tout ça donne envie d’être en été pour pouvoir les porter!

DSCF9147

Par contre, voici ce que ça peut donner en coulisses, lors de la teinture… Non, non, je ne suis pas bordélique! Tout ça est parfaitement organisé et fonctionnel! 😉

DSCF9084

Conclusion: difficile de teindre des vêtements déjà cousus à l’indigo, j’avoue que je préfère teindre les tissus, même si on n’est jamais à l’abri de surprises. Je l’ai appris à mes dépens l’autre jour quand j’ai raté 6m de sergé de laine…  ouch…  Je pense que la prochaine fois, pour du lin et du coton, je n’hésiterai pas à doubler la dose de poudre d’indigo!

Publicités

~ par mickyschoelzke sur mai 3, 2014.

2 Réponses to “Nouvelle vie pour vieilles fringues”

  1. bonjour Micky,
    ici Grégoire le guesderon: je viens moi aussi de me remettre à l’indigo pour un projet de galon de soie mais j’ai eu une grosse déconvenue sur la soie. Alors que la cuve fonctionne très bien pour la laine et le coton, la soie est très irrégulière lors du rinçage et d’une teinte assez pâle par rapport à des laines qui sortent très foncées de ma cuve saturée. Surtout, la soie semble perdre la couleur peu à peu, ce qui est très surprenant pour de l’indigo…, alors que les laines elle, teintes le même jour, ne bougent pas. As tu rencontré ce cas de figure sur de la soie??? Aurais tu des éléments d’explication à me proposer? Merci d’avance…

    • Bonjour Grégoire!
      je connais bien ce souci avec les fils de soie… Il m’arrive d’en rater également (voir l’article récent « le galon maudit »! Le souci principal avec la soie est qu’elle n’absorbe pas l’eau de la même manière que la laine je pense, on le sent quand on la rince avant de bain d’indigo. Je crois que des mini-bulles d’air emprisonnées dans l’écheveau (et entre les fils) empêchent la teinture de bien pénétrer… Pour le soie floche (filaments de soie), il n’y a pas ce problème, ça se teinte comme la laine, donc c’est, à mon avis, une bonne piste d’explication! Maintenant, je laisse tremper ma soie au moins une nuit dans l’eau avant l’indigo et je la triture longuement jusqu’à ce qu’il n’y ai plus de bulles. Je la laisse tremper au moins le double du temps dans la cuve et je fais au moins deux trempages. Ensuite, je laisse s’oxyder très longtemps, souvent une nuit, car les fils se collent les uns aux autres et donc je laisse le temps à l’oxygène de bien pénétrer dans la fibre.
      Les fils de soie teintée indigo, même très soigneusement rincés, laissés une nuit dans de l’eau vinaigrée etc. ont tendance a laisser des résidus de teinture sur les doigts quand on la travaille après, je n’ai pas encore résolu ce problème moi-même d’ailleurs… j’ai réussi à diminuer le phénomène, mais pas à l’éliminer totalement!
      C’est pas simple! Mais tu peux toujours essayer mes « trucs » et voir si ça marche mieux pour toi? Tiens-moi au courant! Quelle type de soie utilises-tu?
      Amitiés,
      Micky

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s