Retour aux fêtes médiévales

Après une pause hivernale, mon association « Les Ateliers vagabonds » a repris du service pour 2 fêtes médiévales fin mai et début juin (j’espère qu’on en aura 2 autres en fin de saison, mais cette année, par choix, nous avons réduit les sorties). C’était à Verneuil sur Avre et à Neauphle le Château. Vous pouvez voir les compte-rendus ici et ici.

Comme c’est mon blog de textile ici, je vais vous présenter mon nouvel atelier de démonstration, qui a pas mal changé depuis l’année dernière! D’abord, j’ai décidé de présenter le tissage aux tablettes broché et à côté reste le tissage « classique ». Pour présenter le broché, j’avais un souci: les diagrammes! je ne les ai pas encore assez en tête pour les faire en démonstration, donc il me fallait un moyen simple pour les noter et surtout esthétique et historiquement correct (la feuille de papier, ça ne le fait pas trop sur un campement médiéval n’est-ce pas?). J’avais pensé au parchemin avant d’avoir une idée lumineuse: la tablette en cire! Et j’ai trouvé mon bonheur au marché de Pontoise en avril chez des artisans suisses…

Voilà donc comment se présente mon installation: deux planches à tisser (une en broché à droite et une en missed hole) et ma fameuse tablette en cire! a gauche de l’image vous pouvez voir mes « fibres pédagogiques » tripotables à l’envi! Les tissages sont en fils de soie (teinture garance et bourdaine), un fil très fin pour le broché et un cordonnet plus épais pour le missed-hole. Le détail que j’adore: il s’agit du même motif (enfin presque) mais le broché est daté du IXème et l’autre du VIIème siècle, c’est le motif des manches de Bathilde de Chelles!

DSCF8258

DSCF8274

Et le fameux diagramme en broché gravé sur la cire, j’ai fait plusieurs essais avant d’avoir quelque chose de lisible, en tout cas pour moi!

tabcire

Mon petit bazar à côté du tissage: divers pièces tissées de présentation, des tablettes en bois et en cuir, du lin, de la fibre de lin, du coton, de la laine, des cocons de vers à soie, de la soie etc.

DSCF8017

Et à propos de vers à soie, j’ai tenté de montrer comment se dévidait un fil de soie d’un cocon à Neauphle! Déjà que « l’effet Kinder surprise » quand on secoue un cocon intrigue beaucoup les gamins, avec ce fil plus fin qu’un cheveu, j’en ai scotché plus d’un! les grands ont apprécié aussi!

DSCF8302

A Neauphle, j’avais également amené un peu de teinture végétale, des feuilles de bouleau et de la racine de garance (ça change des pelures d’oignons qu’on voit partout et qui, faut-il le rappeler, n’étaient sans doute pas utilisée en teinture au Moyen-Age…)

DSCF8284

DSCF8287

Très chouette de se retrouver en configuration historique et sans le stress de la vente! ça fait du bien, j’en veux encore!!

Publicités
Cet article, publié dans Evenements, Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s