Teinture de la soie

Je me suis lancée dans la teinture végétale de la soie  en 2012 et les résultats ont été à la hauteur de mes espérances! En fait, j’ai une relation amour/haine avec cette matière! Je déteste la légère odeur d’insecte mort qui en émane souvent, mais j’adore sa brillance et sa douceur, ainsi que sa facilité à « prendre » les teintures végétales.

Les soies que j’ai teintées sont de différents type: de la soie maulbère et de la soie tussah. La soie maulbère est la soie d’élevage, issue du ver a soie (Bombyx mori) alors que la soie tussah est aussi appelée « soie sauvage » et provient d’un autre papillon, Antheraea pernyi. La soie maulbère est plus brillante et lustrée que la tussah, plus chère également.

Après quelques essais, j’ai teint plusieurs types de fils de soie: 20/2 (900m/100g), 30/2 (1500m/100g) et 60/2 (3000m/100g), ainsi que de la soie non filée (en filaments). Constat: il faut être très doux et zen, tant à la mise en echeveau qu’à la teinture. La soie est certes très solide mais sa finesse rendent les manipulations délicates. Elle s’accroche également volontiers sur les crevasses de la peau (et quand on fait de la teinture végétale, on a toujours des crevasses à un moment ou à un autre!). La température ne doit pas être trop forte (jamais de bouillon!) pour que la soie garde son lustre.

Voici quelques images de teintures de la soie, sur différents fils:

  • Soie maulbère 60/2, très fine: rose cochenille, bleu indigo (bain léger), doré écorces de bourdaine, gris galles de chêne + fer, jaune gaude, vert gaude + fer et rouge garance. Pour ces teintes, j’ai utilisé les mêmes recettes que pour la laine, en réduisant juste les températures (sauf indigo et garance qui ne montent pas très haut de toute manière)

soie60

maulbere60

  • Soie maulbère 20/2 et 30/2: rouge et orange garance, bleu indigo, jaune gaude, différentes nuances de vert (tanaisie, bruyère et chêne avec du fer), gris galles + fer et jaune doré écorces de bourdaine.

maulbere20

  • Et voici la  » fameuse » soie filament, d’un lustre incroyable, d’une douceur à tomber à la renverse. C’est ma petite réserve perso que je vais sans doute utiliser pour un galon d’exception… 😉  J’avais déjà utilisé cette soie pour un galon en sergé et j’avais adoré, même si elle n’est pas facile à travailler! Elle accroche, elle s’emmêle, elle fait parfois des noeuds, bref une soie capricieuse qui se mérite. La photo ne lui rend pas justice: il fait si gris en ce moment que j’en suis réduite à utiliser un flash qui a tendance à tuer les couleurs!

soiefilament

Publicités

~ par mickyschoelzke sur janvier 12, 2013.

3 Réponses to “Teinture de la soie”

  1. nice colours, some people tend to overheaat silk when dyeing it, which ruins the lustre, but this came out nicely

    • Thank You! Actually, I stopped heating my fibers overs 70-80°C since I started dyeing silk (which I often dye at even lower temps): it saves energy and the results are the same as I had before, it just takes a bit more time for some colours! 😉

      • ~nods~ I dye my wools at low temps as well. the colours come out just as well. I keep telling people its no more difficult than making a decent chicken stock

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s