Broken twill (sergé) de soie, motifs scandinaves du Moyen-age

J’ai recommencé à travailler avec la fameuse soie non filée, constituée d’une vingtaine de filaments de soie, ce qui lui donne un lustre incroyable! J’ai choisi de retravailler des motifs isolés que l’on retrouve notamment sur les bandes tissées de Humikkala (Finlande XIème siècle), Snartemo (Norvège, VIème siècle) et Mammen (Danemark XIème siècle). La partie unie du galon est un sergé « classique » (je voulais une texture très uniforme, j’ai donc fait ce choix, qui permet aussi d’espacer les motifs isolés).

Le galon compte 27 tablettes de motifs (2 tablettes de bordure de chaque coté) et mesure 1.6cm de large. Le fil de trame est de la soie 60/2. J’ai du reprendre certains motifs que j’avais en 35 tablettes pour les adapter à cette taille, ce qui m’a permis de travailler la réalisation de motifs en sergé, pas toujours évident car dans cette technique, ce n’est pas seulement le motif qui compte, mais aussi la structure du tissage.

Dans ce motif précis par exemple, on voit clairement que les fils de soie vont former une ligne légèrement en relief qui va grandement influencer l’aspect visuel (ici, c’est une photo faite avec un objectif macro):

J’ai retravaillé le motif pour l’inverser en miroir et voilà ce que ça donne, vous voyez la structure complètement différente? Perso, je la trouve beaucoup moins harmonieuse…

Comme quoi, un diagramme de tissage ne donne que la vision à deux dimensions d’un motif, mais il ne faut jamais oublier qu’un tissage aux tablettes est une réalisation en trois dimensions, avec sa structure particulière!

Encore une petite image en macro du premier motif en vue du dessus, cette soie est relativement épaisse, on voit très bien la texture sur cette image également. Le lustre de la soie fait également apparaitre le tissage différemment selon l’inclinaison et l’éclairage.

 

Et voici un petit aperçu du galon (pas encore tout à fait terminé), avec dans l’ordre de droite à gauche, un « peigne » que l’on retrouve à Snartemo et Humikkala, une swastika incluse dans un cadre issue d’Humikkala (et sur d’autres galons scandinaves avec des variations bien entendu), puis un motif que l’on trouve à Mammen en sergé et dans des versions brochées à Birka (Suède); rien que du très classique scandinave du Moyen-Age quoi! On voit aussi très bien ici la structure du sergé entre les motifs.

 

Petite note sur la soie en filaments (en anglais tram silk): c’était, à priori, le type de soie utilisé au Moyen-Age en Europe, mais évidemment, la matière devait être extremement cher (déjà que maintenant, ce n’est pas vraiment donné!). Rappelons que la soie, « inventée » en Chine il y a sans doute 4000 ans, arrivait déjà en Europe dès l’Antiquité, mais c’est seulement au VIème siècle probablement que les premiers pas de la culture du ver à soie (la sériciculture) commencent en Europe.

Publicités
Cet article, publié dans Tissage aux tablettes, Tissages - Mes réalisations, Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Broken twill (sergé) de soie, motifs scandinaves du Moyen-age

  1. Melisende dit :

    Superbe travail Micky!!!
    J’aime beaucoup.Bien amicalement

  2. Ping : Teinture de la soie « Les tissages de Micky

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s