Début de projet: métier à tisser vertical

Cela faisait déjà très longtemps que l’idée de découvrir le tissage sur métier vertical à pesons me turlupinait… J’avais déjà façonné des pesons grossiers en argile l’été dernier, mais j’avais retardé le moment de construire un métier! Avec les beaux jours, l’envie est revenue et je me suis mise en quête de bois adéquat. Le but est de reproduire un métier à peson le plus simple possible, avec des matériaux que je pouvais trouver autour de chez moi et en utilisant le moins possible d’outils modernes. Le résultat ressemblera sans doute davantage à un métier néolithique qu’à un métier viking! Après avoir beaucoup farfouillé un peu partout à la recherche de documents, voilà ce que ça donne:

Oui, je sais, j’ai monté un tissage absolument ridicule, mais c’était juste pour tester le bazar et voir un peu en pratique comment ça marche! En fait, c’est assez simple: les deux nappes de fils de chaîne se trouvent de part et d’autre de la barre horizontale du bas, les fils sont attachés aux pesons (je n’ai pas, comme il le faudrait, séparé les fils par des chaînettes ici). Les fils de chaîne de l’arrière sont attachés à une barre de lisse, qu’on voit au milieu et qui peut être alternativement ramenée vers l’arrière ou vers l’avant (elle repose alors sur les petites fourches):

Ceci permet d’ouvrir la foule pour passer le fil de trame. Avec une barre de lisse, on fait une armure toile évidemment; pour des armures plus complexes, il faudra plusieurs barres de lisse (ouh lala, je n’en suis pas encore là!! :D)

Bref, c’est un tout petit micro-début, mais je crains de ne pas m’arrêter là… J’ai trouvé une page où l’on explique comment faire l’ourdissage en intégrant une bordure tissée aux tablettes et ça il faut à tout prix que j’essaie! (quand je ne comprends pas quelque chose, c’est terrible, il faut que je teste pour voir si en faisant, j’arrive à saisir la technique…). Je vais commencer petit…

Et puis je ne sais toujours pas s’il faut écrire « lice » ou « lisse », car on trouve les deux orthographes! 😉

Quelques liens informatifs:

 

Quelques jours plus tard… Suite de l’expérience!

J’ai compris comment faire une bordure en tissage aux tablettes déjà…

Voici ce que ça donne une fois mis en place, mais il faut que je fasse des pesons plus lourds, cette laine brute est trop « collante » et élastique, il faut que les fils soient plus tendus que ça! J’ai compris également comment relier les fils de chaîne par des chaînettes, mais ce n’est pas encotre très joli! 😦 Encore du travail en perspective!!

Publicités
Cet article, publié dans Textile et Fibres, Tissages - Mes réalisations, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Début de projet: métier à tisser vertical

  1. Alain dit :

    Bonjour,
    Je fais depuis peu la démonstration de tissage au village gaulois de Saint Julien (http://www.archeosite-gaulois.asso.fr/Village_Gaulois.html).
    J’ai du improviser pour le montage de la chaîne, j’ai simplement attaché les groupes de fils sur une barre que j’ai ensuite fixée sur l’ensouple.
    J’aimerais bien connaître la technique de la bordure aux tablettes pour le démarrage de la chaîne.
    Je pense bien sûr, qu’on utilise les fils de chaîne du tissage comme fils de chaîne pour la bordure, mais comment faire l’ourdissage en même temps ?
    Je peux envoyer des photos de mon travail.
    Est-ce que je peux les charger sur votre site ou est-ce que je dois mettre un lien vers mon espace web ?

    Merci

    Alain

    • Bonjour! j’ai fait comme montré sur le blog cité dans l’article, en tendant le tissage aux tablettes entre deux poteaux et en fixant les futurs fils de chaine du tissage vertical sur un troisième poteau: je les coupais au fur et à mesure et les fixaient en groupes. L’ourdissage en lui-même, je l’ai fait après finalement…
      Pour les images, il faudrait mettre le lien oui, on ne peut pas ajouter de photos sur les commentaires! 😉
      Amicalement

  2. Alain dit :

    Merci pour la réponse,
    Voilà une photo du métier à pesons que j’utilise au village gaulois :

  3. On ne peut pas ajouter de photos dans les commentaires, il faut suivre le lien ci-dessus! Chouette tissu! je n’en suis pas encore là! 😉

  4. Alain dit :

    Bonjour Micky,
    J’ai commencé la fabrication d’un métier à quatre barres de lisses.
    La conception est un peu différente, il n’y a pas de foule naturelle, tous les fils de chaîne sont reliés à des lisses (l’enfilage dépend de l’armure) et au repos pendent tous verticalement derrière le métier; de plus la barre inférieure ne sert pas de séparation.
    Le métier est déjà construit, je commence l’attachage de la chaîne sur l’ensouple, je vais faire un motif à losanges (chemin de roses).
    Je mettrai un lien pour les photos dès que possible.
    Alain du village gaulois.

  5. Lily dit :

    Bonjour Micky,

    J’aurais voulu connaitre le poids de vos pesons, au final?
    J’aimerais essayer ce genre de tissage mais il me manque cette information.

    Merci beaucoup.

    • Bonjour!
      les premiers pesons que j’ai fait étaient trop légers. Après tout dépend du type de laine et du nombre de fils par pesons. Il faudrait demander à un spécialiste du tissage vertical ou consulter certains articles sur des fouilles, où les poids des pesons retrouvés en archéologie sont parfois mentionnés! 😉 Actuellement, j’en utilise qui font 350g environ.
      Amitiés et désolée de ne pouvoir être plus précise dans ma réponse! 😉
      Micky

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s