Une envie de naturel

Après avoir beaucoup travaillé avec de la laine fine et vivement colorée, j’ai eu une envie subite de tisser de la laine « brute »… Il me restait quelques écheveaux d’une laine naturelle grise et brune (de la couleur des moutons dont elle est issue!), ainsi qu’un vert chêne + fer qui se mariait bien avec ces deux teintes. Et je me suis dit qu’avec cette laine, j’essaierais l’un des motifs de Hallstatt (datant de la fin de l’Age du Fer, juste avant La Tène). Le diagramme se trouve ici (attention, dans ce diagramme, l’enfilage est indiqué en Z mais il s’agit en fait d’un enfilage en S, le fil passant de l’arrière de la tablette vers l’avant si on regarde de face!).

Cette laine est assez difficile à travailler car relativement capricieuse, élastique et parfois cassante!  Il faut la « cajoler », faire attention à ne pas avoir une tension trop forte, bref, être un peu plus « à l’écoute » de la matière. Résultat: une ceinture de près de 2m de long, dont j’aime beaucoup les teintes « terreuses ». J’avais peur qu’il n’y ai pas assez de contraste, mais finalement ça me plaît ! Evidemment, ce motif magnifique est encore plus spectaculaire avec des teintes vives, mais j’aurais bien le temps de le refaire cet hiver! 😉

Publicités

~ par mickyschoelzke sur octobre 26, 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s