Expérimentation planche de tissage (weaving board)

Je suis tombée sur un site danois d’une dame qui fait du tissage aux tablettes, Irene Lyng, et qui utilise ce qu’elle appelle une planche à tisser (weaving board en anglais ou Vævebrædt en danois). On la voit l’utiliser sur des vidéos comme celle-ci:


Comme je suis curieuse et que rien ne vaut l’expérimentation, je me suis lancée dans la fabrication d’une telle planche en suivant les explications sur cette page: http://www.brikvaevning.dk/vaevebraedt.htm
Il me restait une belle planche poncée et j’avais mis de côté une branche d’érable champêtre en Y qui me plaisait bien par sa forme!
Au final, celà donne ça:

La seule chose qui me chiffonne c’est qu’il faut démonter les fils à chaque fois que l’on veut déplacer l’ouvrage vers l’avant de la planche au fur et à mesure qu’on avance le tissage. L’usage me dira comment tout ça se passe!

Le gros avantage de la planche est qu’elle offre une stabilité aux tablettes, ce qui est super pour ne pas dire indispensable lorsqu’on utilise des techniques telles que la technique à deux trous (comme le galon que j’ai monté sur la planche) ou encore le broché. Il faut juste s’habituer à la sensation de la planche en-dessous que l’on ressent d’abord comme un obstacle pour tourner les tablettes! 🙂

Je vous montre aussi un peu plus en détail ma branche d’érable, que j’aime beaucoup!! Je trouve l’esthétique de cette planche assez sympathique en fait! On verra si au niveau pratique, elle tient ses promesses!

Publicités

~ par mickyschoelzke sur juillet 6, 2010.

2 Réponses to “Expérimentation planche de tissage (weaving board)”

  1. Commentaire après usage: celà marche plutôt pas mal!! Une fois qu’on s’habitue à la sensation de la planche sous les tablettes, c’est très bien. J’avais un peu de mal à « discipliner » les tablettes dans la technique à deux trous, plus de soucis de ce côté-là avec la planche. Devoir défaire l’ouvrage régulièrement n’est pas plus embêtant que ça, je règle ensuite la tension avec deux anneaux à rideaux en bois qui se trouvent sous la planche (voir le site d’Irene Lyng). Je vais l’adopter, cette planche! :-d

  2. […] des tissages en technique missed-hole, ma planche à tisser me plaisait beaucoup, car les tablettes ne se mettent pas en biais (il n’y a que deux fils […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s